11 > La Haute rue, les commerces, la place de la Cohue et la maison Fouché

Le Bourg du Pellerin fut édifié sur un coteau au bord du fleuve.

Le Bourg a changé vraiment au cours du XIXème siècle. Par crainte d’inondations, on a d’abord construit en hauteur.
L’ancienne Haute rue est devenue la Grande rue et aujourd’hui la rue Aristide Bertreux. Mr Bertreux était vétérinaire et fut contemporain de Pasteur qu’il vénérait. Élu maire du Pellerin en 1878, il restera premier magistrat de la commune pendant 16 ans. Il habitait la maison natale de Joseph Fouché.

La rue Bertreux était la plus commerçante, elle abritait 47 commerces et artisans.

► Salle des Amis de la Liberté (Heure tragique du Pellerin en 1793)

En 1793, Jean Lejeau et sa troupe entrèrent dans la salle de la Liberté (actuellement place de la Cohue) décorée de la cocarde blanche.
Ils firent mettre bas la cocarde nationale en criant «Vive le Roi, nous voici enfin les maîtres».

► Maison de famille Fouché

Joseph Fouché est né au Pellerin le 21 mai 1759 et fut baptisé le 23 mai en l’église du Pellerin. Il devint ministre consulaire et impérial de Napoléon 1er, nommé Duc d’Otrante le 15 août 1809. Il meurt en exil à Trieste le 26 décembre 1820.

► René de Veillechèze

Mr de Veillechèze est né en 1803 et est décédé en 1878. Il habitait au numéro 50 de la place de la Cohue  et était médecin. En 1847, il est élu maire du Pellerin, ancien membre du Conseil Général de Loire Inférieure et Chevalier de la Légion d’Honneur.
Il a publié une plaquette d’une centaine de pages sur l’historique de la commune du Pellerin, St Jean de Boiseau, Cheix en Retz, Port St Père et Vue.
Voici sa conclusion : «J’ai terminé la tâche que je m’étais imposée. Si cet ouvrage peut plaire à quelques uns et être utile à quelques autres, je me retrouverais heureux de l’avoir entrepris».

► Le Capitaine Boucher

Ferdinand Boucher habitait place de la Cohue. Il devient la même année 1893, sapeur-pompier le 2 septembre, caporal le 3 septembre et sergent le 17 décembre. Cette ascension était nécessaire pour la création du corps des pompiers du Pellerin, à la tête duquel il restera près d’un demi siècle. Il sera nommé capitaine honoraire par arrêté préfectoral du 13 mars 1944. Mr Ferdinand Boucher a été élu maire en juin 1944.

Une rue porte son nom aujourd’hui.

Les élus

Suivez-nous : Facebook