Réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique : concertation publique du 27 mai au 31 juillet

L’aéroport Nantes-Atlantique va faire l’objet d’un réaménagement. L’Etat invite les riverains à donner leur avis sur les différents scénarios envisagés.
LES SCÉNARIOS EN DISCUSSION

Neuvième aéroport français en matière de trafic, Nantes-Atlantique est celui qui a affiché la plus forte croissance en 2017 avec une augmentation de 14,7 % par rapport à 2016.

L’aéroport a accueilli 6,2 millions de passagers en 2018. Plusieurs scénarios sont à l’étude pour accompagner le trafic croissant de ce dernier. Mais aussi pour répondre à l’objectif de développer un aéroport à 9 millions de passagers, avec un potentiel d’agrandissement à 15 millions de passagers.

La date de mise en service envisagée est 2026. Le coût estimatif est de 500 millions d’euros.

Le réaménagement envisagé par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) contient plusieurs variantes : allongement de la piste, non-allongement, création d’une nouvelle piste légèrement désaxée par rapport à la piste actuelle, création d’une piste transversale.

Il est question également d’un ensemble d’aérogares, d’un réseau de voies de circulation des avions, de bâtiments annexes et de parkings pour les voitures.

UNE CONCERTATION JUSQU'AU 31 JUILLET

Une concertation publique pilotée par la Commission nationale du débat publique (CNDP) est ouverte pour que chacun puisse exprimer son avis et peser sur les choix de réaménagement envisagés.

Les dates et modalités de la concertation sont disponibles sur le site de la Commission nationale du débat publique www.debatpublic.fr/projet-reamenagement-laeroport-nantes-atlantique.

Le dossier de concertation et sa synthèse sont consultables à l’accueil de la mairie.

UN SOUHAIT DE GOUVERNANCE ASSOCIANT LES COLLECTIVITÉ

Préoccupées par les incidences de l’évolution du trafic aérien sur le cadre de vie, la santé et le climat, les communes de la métropole considèrent que ces questions doivent être au cœur d’une gouvernance associant les élus et les citoyens concernés pour réfléchir à la stratégie aéroportuaire de Nantes-Atlantique.
Un cahier d’acteurs, signé par l’ensemble des maires de la métropole a donc été réalisé afin de prendre en compte l’expression et les exigences des habitants dans ce projet.

7 RÉSOLUTIONS DES ÉLUS DU SUD LOIRE

En début d’année, une vingtaine d’élus du Sud-Loire (maires, élus de Nantes métropole, représentants de la communauté de communes de Grand-Lieu, conseillers départementaux), dont le Maire du Pellerin, se sont associés afin de défendre une position commune quant au devenir de l’aéroport Nantes-Atlantique.
Cette position, dont le fil rouge vise à protéger le cadre de vie et la santé des habitants survolés, se traduit aux travers de sept résolutions.

Ces dernières ont été présentées le 4 février dernier au ministre de la Transition écologique et solidaire et à la ministre des Transports.

1- Rejeter les options de réaménagement de l’aéroport qui impacteraient de nouvelles populations est ou qui aggraverait les nuisances actuelles.
2- maîtriser le développement et les capacités de l’aéroport pour la protection des habitants et de notre planète.
3- intégrer toutes les collectivités territoriales qui sont ou qui pourrait être impacté par le survole et les nuisances sonores des avions à la réflexion sur la stratégie aéroportuaire de Nantes Atlantique.
4- protéger la santé des habitants en interdisant les vols programmés la nuit (entre minuit et 6h du matin).
5- mettre en place des compensations à la hauteur des nuisances vécues est constaté par les riverains et agir sur la réduction du bruit à la source.
6- optimiser les infrastructures existantes à travers une approche stratégique globale (mettre des aérodromes en réseau pour répartir le trafic et ne pas développer sans limite les infrastructures en un seul et même endroit...)
7- mesurer la réalité des nuisances et rendre les données accessibles pour tous, notamment par l’accès en ligne pour tous aux trajectoires et mesures de bruit des avions.

Les élus

Suivez-nous : Facebook