12 > La mairie, la rue du Port Brutus et les commerces

L’Hôtel de la Marine, aujourd’hui devenu Hôtel de Ville

La construction de l’hôtel de la Marine remonte aux années 1760 à 1763. Comme son nom l’indique, le bâtiment servait d’hôtel aux armateurs, aux capitaines de navires ainsi qu’aux voyageurs de commerces.
 

Le 12 septembre 1793, les troupes du Général Beysser incendiairent l’hôtel de la Marine.
 

En 1875, la Municipalité, sous l’impulsion de son Maire, René de Veillechèze, acheta le bâtiment à l’état de ruine à Mr et Mme Brobant. Sous la surveillance de l’architecte Bourgueuil, de gros travaux furent engagés pour rénover une partie du bâtiment afin d’y installer un logement pour une institutrice ainsi qu’un prétoire de justice de paix et un poste de télégraphe.
 

Le 11 mai 1879, la Mairie fut inaugurée en musique dans la grande salle du rez-de-chaussée, par des enfants du Pellerin qui interprétèrent la Marseillaise.
 

En 1883, des travaux d’aménagement de deux appartements pour loger quatre gendarmes furent entrepris. La cave, servant de prison, était aérée par un soupirail qui donnait sur la rue des Dames. Un local fut également réservé rue du Lieutenant Boulanger pour héberger la pompe à bras des Sapeurs Pompiers.
 

Entre 1900 et 1940, une partie de l’édifice était occupée par un bureau de tabac tenu par Mr et Mme Pauty. Sur la place de la Mairie à cette époque, on trouvait 12 commerces : cafés, charcutier, coiffeur, tabac, vêtements, boucherie, épicerie, marchand de vaisselle, artisan menuisier et tonnelier.
 

Après 1940, l’Hôtel de Ville abritait les cours artisanaux qui dépendaient de la Chambre des métiers de Nantes. Il abritait aussi la Perception, l’enregistrement des droits, le Prétoire de Justice, un logement pour les gardes champêtres et le concierge.

Le Bâtiment est redevenu la Mairie à part entière en septembre 1998, après le départ de la Perception, appelée Recette locale des droits indirects.

 

Les élus

Suivez-nous : Facebook